Fayçal Cheffou , journaliste défenseur des musulmans sans-papiers devenu recruteur de Daesh ‘

Fayçal Cheffou , journaliste défenseur des musulmans sans-papiers devenu recruteur de Daesh '

FAYCAL CHEFFOU – Le troisième terroriste de l’aéroport de Bruxelles s’appelle Fayçal Cheffou. Il a été identifié par le parquet fédéral belge…

[Mis à jour le 26 mars 2016 à 16h27] Le troisième terroriste de l’attentat de l’aéroport de Bruxelles mardi matin, « l’homme au chapeau » figurant sur les caméras de vidéo-surveillance, a été identifié. Selon le parquet fédéral belge, il s’agirait de Fayçal Cheffou, un homme arrêté jeudi devant les locaux du parquet fédéral et désormais inculpé pour « activités d’un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d’assassinats terroristes ». Une perquisition a été menée chez ce Belge ce samedi, mais aucune arme ni explosif n’ont été trouvés selon le communiqué du parquet. La Libre Belgique indique que cet homme faisait l’objet d’un mandat d’arrêt après avoir été identifié par le chauffeur de taxi qui a emmené les terroristes jusqu’à Zaventem.

VIDEO – Si le parquet a bien donné l’identité de Fayçal Cheffou, il n’a pas encore confirmé qu’il était bine « l’homme au chapeau ».

Le journal belge précise en outre que « Fayçal Cheffou est un journaliste indépendant bruxellois » qui s’est fait remarquer pour sa défense des détenus musulmans en Belgique. La Libre Belgique et la RTBF indiquent que le journaliste a dénoncé en juillet 2014 le traitement infligé aux personnes retenues pour séjour illégal, qui recevaient leur repas du soir avant la rupture du jeûne en période de Ramadan. Dans la vidéo datée du 15 juillet 2014, on le voit micro à la main devant le centre rétention au 127 bis de Steenokkerzeel, dans la capitale belge.

Cette proximité de Fayçal Cheffou avec les sans-papiers a pu lui servir dans une entreprise terroriste. Ce dernier serait en effet passé du profil de journaliste défenseur des sans-papiers, à celui de recruteur de réfugiés pour Deash ! Fayçal Cheffou est  en effet soupçonné d’avoir essayé de trouver des candidats au jihad parmi des réfugiés rassemblés dans un parc bruxellois, le parc Maximilien de Bruxelles, proche de l’Office des étrangers. Selon le journal Le Soir, il s’était vu interdire l’accès au parc par la ville de Bruxelles. Le maire (ou « bourgmestre ») de la capitale belge, Yvan Mayeur, qui aurait fait arrêter Cheffou plusieurs fois, aurait lui-même signalé son « activisme » à la Justice à plusieurs reprises.

Selon le site RTL.be, Fayçal Cheffou avait aussi été signalé aux forces de l’ordre par des associations humanitaires en septembre 2015. Mais il était connu des services de police depuis plus longtemps encore. Son nom a été relié à une affaire d’association de malfaiteurs et de meurtre en 2003. Cette année là, un de ses proches aurait tué accidentellement un homme avec une arme à feu, d’une balle en pleine tête. Le drame avait eu lieu au domicile Fayçal Cheffou et avec un pistolet qui se trouvait chez lui.

Photo : capture d’une vidéo de Fayçal Cheffou, sur le site de la Libre Belgique.

Le point sur les attentats de Bruxelles en 2 articles :

Article le plus lu : N’oubliez pas le changement d’heure d’été 2016 : voir les actualités

Laisser un commentaire

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled.

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled.