Ramadan 2016 , date de début et fin origines… Tout savoir sur le jeûne musulman

Ramadan 2016 , date de début et fin origines... Tout savoir sur le jeûne musulman

RAMADAN – Pendant le « mois sacré » du calendrier musulman, les pratiquants s’abstiennent de boire et manger du lever au coucher du soleil. Calendrier, dates, horaires, origines, voici ce qu’il faut retenir.

[Mis à jour le 23 mai 2016 à 18h55] Pour plusieurs millions de musulmans dans l’Hexagone, le ramadan 2016 – 1437 débutera début juin, le 6 ou le 7. Mais en France, la date exacte du début du ramadan, déterminée par l’observation de la lune, n’est annoncée qu’à la veille du premier jour du jeûne. Concrètement, qu’est-ce que le ramadan ‘ Pendant un mois, les fidèles se privent de manger, boire ou avoir des relations sexuelles, des premières lueurs de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Date de fin, calendrier, définition et signification du jeûne… Dans ce dossier, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce rituel essentiel de la religion musulmane, considéré comme l’un des cinq piliers de l’Islam (avec la profession de foi, les cinq prières quotidiennes, l’aumône en direction des pauvres et le pèlerinage à La Mecque). Mais pour commencer, découvrez en images « Les 10 secrets du Ramadan » en cliquant sur l’illustration ci-dessous :

Le pèlerinage à La Mecque est un autre pilier de l’Islam
 ©  drfotografie – Fotolia

Sommaire

Linternaute.com vous propose de répondre aux questions essentielles qui se posent sur ce mois sacré pour les musulmans. Pourquoi le rite du ramadan est-il si important pour les croyants ‘Quels sont les textes religieux qui établissent le ramadan Quelles sont les règles exactes du jeûne pour les croyants ‘ Y-a-t-il des exceptions ‘ Comment les musulmans appliquent-ils ces préceptes Quels sont les moments forts de la période Pourquoi la nuit du destin est-elle si importante ‘ Comment sait-on quand prend fin le ramadan

EN VIDEO : 1,2 milliard de musulmans se préparent pour le ramadan

En 2016, le ramadan devrait débuter aux alentours du 6 juin et s’étaler sur près d’un mois. Les principales fédérations musulmanes de France ont choisi cette année d’unifier leur position en observant le ciel lors de la « nuit du doute ». En fonction des résultats de cette observation, le début du ramadan sera fixé soit le lundi 6 juin 2016, soit le mardi 7 juin 2016. Si l’incertitude demeurent pour les traditionalistes, les tenants du calcul scientifique, qui considère que la précision de l’astronomique moderne permet de déterminer avec certitude le moment et la durée de l’apparition de la Lune dans le ciel dans chaque pays. En se basant sur cette méthode, le conseil théologique musulman de France (CTMF) est déjà en mesure de donner les dates du ramadan 2016 : du lundi 6 juin au mardi 5 juillet 2016.

L’incertitude de sa date exacte de survenue tire ses origines dans la conception du calendrier musulman (ou islamique), qui prend pour point de départ l’hégire, c’est-à-dire le départ de Mahomet (Muhammad ou Mohamed) vers la ville de Médine en l’an 622. De plus, celui-ci s’articule autour des phases de la lune et non sur la position de la Terre relative au soleil, comme c’est le cas du calendrier grégorien, considéré comme le calendrier civil en Europe ou sur le continent américain. Le calendrier musulman est plus court de onze jours en comparaison : la date du ramadan « avance » donc chaque année d’autant de jours dans le temps civil. Le ramadan 2016 est celui de l’année 1437 du calendrier hégirien.

Lors du ramadan, les musulmans pratiquants sont appelés à faire leur prière cinq fois par jour, comme le reste de l’année. Le nombre de personnes se livrant à ce rituel sont cependant plus nombreuses à cette période, où la spiritualité revient au c’ur des priorités pour de nombreux fidèles. Les horaires des prières deviennent alors très importants. En effet, les interdictions (nourriture) prennent effet aux premières lueurs du jour, lors de la prière de Fajr. Elles prennent fin avec la quatrième prière de la journée, dite de Maghreb (occident), qui a lieu au moment de la tombée de la nuit.

Plusieurs calendriers de prières sont disponibles. Les horaires de prière établis par la Grande mosquée de Paris sont en général la référence en la matière. Valables pour la capitale, ils doivent être adaptés en fonction de la région où se trouve le lecteur. A Strasbourg, les horaires sont avancés d’une vingtaine de minutes. A Brest, il faut rajouter la même durée pour obtenir les bonnes heures de prière.

> Voir et télécharger notre calendrier complet des heures de prière du ramadan 2016

La détermination des dates exactes du ramadan sont en France l’objet de houleux débats portant en réalité sur l’adoption ou non du calendrier lunaire fixe, fondé sur le calcul scientifique. La majorité de la communauté musulmans française, ainsi que les principales instances représentatives considèrent que le moment précis où débute le ramadan est le fruit d’une observation du ciel, et non d’un calcul préétabli. On parle de la traditionnelle « nuit du doute » pour le 29e jour du mois de chaabane. En 2016, cette « nuit du doute aura lieu le dimanche 5 juin », a annoncé la Grande Mosquée de Paris.

Ce soir, là, les autorités religieuses observent le ciel : si un fin croissant de lune (hilal) est visible avant que ne disparaissent les dernières lueurs du jour à l’ouest, le mois de ramadan et son jeûne débutent le lendemain. Si l’astre n’est pas visible, un 30e jour est ajouté au mois de chaabane et la procédure a de nouveau lieu le lendemain.

Ce mode de fixation est cependant sujet à une vive controverse parmi les croyants. Plusieurs organisations comme l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) préfèrent utiliser les calculs astronomiques permis par la science moderne ou encore la déclaration du début du ramadan en Arabie saoudite, comme point de repère commun. La méthode aurait pour avantage d’aider les personnes désirant pratiquer le jeûne à organiser à l’avance leur abstinence, permettant par exemple la confection de repas spécifiques. Elle permettrait également d’unifier les dates du ramadan dans le monde entier. D’autres croyants privilégient une approche plus traditionnelle, qui assimile l’observation du ciel à une nécessité théologique, mais aussi à une expérience nécessaire au croyant (l’observation de la nuit comme réflexion sur le monde).

Voici les dates du ramadan au cours des prochaines années, selon les prévisions astronomiques :

2016 : ramadan du 7 juin au 6 juillet
2017 : ramadan du 27 mai au 25 juin
2018 : ramadan du 16 mai au 14 juin
2019 : ramadan du 6 mai au 4 juin
2020 : ramadan du 24 avril au 23 mai

Spécificités du ramadan durant l’été : bac, chaleur et solstice d’été

En 2016, le calendrier est particulièrement exigeant : le ramadan a lieu à la fin du printemps et pendant l’été, période durant laquelle la durée du jour est la plus longue de l’année. Certains pays ont décidé d’améliorer le confort des citoyens à travers des mesures concernant l’ensemble de la population. Le problème est particulièrement sensible pour les populations musulmanes installées en Europe du nord, comme en Norvège. Si certains pointent les difficultés posées par la très courte durée des nuits (de l’ordre de 3 heures à Stockholm), la plupart des musulmans se plient malgré tout au rituel. 

Autre facteur de difficulté : la chaleur. En France, il faut s’attendre à des températures diurnes de 20°C à 30°C. Ainsi, il est conseillé de boire en grande quantité tant que c’est possible (autour de 1,5 litre d’eau par nuit, le tout en plusieurs fois) et de bien penser à s’hydrater à chaque rupture du jeune / juste avant sa reprise. Une alimentation saine est également à privilégier lors des ruptures de jeûne, en fractionnant les prises alimentaires : par exemple une soupe pour commencer, un vrai repas 2 à 3 heures plus tard et un dernier avant de reprendre le jeûne. Faire la sieste, éviter de s’exposer au soleil et limiter ses efforts physiques font aussi partie des pratiques à respecter pour rester en bonne santé.

Par ailleurs, le ramadan coïncide avec les épreuves du bac 2016, qui démarreront au milieu du mois de juin. La semaine d’examen sera rendue plus difficile par le jeûne et l’ensemble des privations. Les épreuves de rattrapage seront en outre programmées avant la fin du mois sacré de l’Islam. Résultat : les lycéens croyants devront redoubler de vigilance pour obtenir leur précieux diplôme.

Le jeûne (saoum) est décrit de manière précise dans le Coran. Au cours du mois du ramadan, les musulmans sont invités à ne pas se nourrir, boire, fumer, ou avoir de relations sexuelles entre l’aube et le coucher du soleil. Plus généralement, l’ascèse concerne tous les comportements considérés comme contraires à l’Islam. Cette restriction est destinée à célébrer le mois où le livre sacré a été révélé à Mahomet. La nuit, les célébrations (y compris les repas) sont autorisées, voire encouragées. Le repas du soir, l’iftar est un moment clé : de nombreux musulmans se réunissent chez eux, dans des centres culturels ou des mosquées pour partager la nourriture.

La journée est donc l’objet d’une organisation différente. Le sahur, un premier repas, est pris avant l’aube et le premier appel à la prière : « Mangez et buvez jusqu’au moment où vous pourrez distinguer le fil blanc du fil noir », précise le Coran. Les croyants doivent ensuite observer la première prière du jour. L’interdiction de se nourrir ou de boire prend fin après le coucher du soleil et la prière d’al-maghrib, la quatrième de la journée. Selon une étude de 2011, 70 % des Français se déclarant de religion musulmane assurent respecter le jeûne pendant les 29 ou 30 jours de la période.

Concrètement, la pratique du jeune est étendue à tous les musulmans à l’exclusion des personnes âgées, des enfants, des malades (qu’ils soient atteints de troubles mentaux ou physiques), des femmes enceintes, ou des femmes allaitant ou ayant leurs menstruations. Certains voyageurs peuvent également retarder leur jeûne. Pour ces personnes, l’aide aux pauvres est considérée comme une substitution valable au rituel. Par ailleurs, une personne peut se nourrir ou boire accidentellement. Son jeûne demeure valable tant que l’intentionnalité n’est pas démontrée.

Le ramadan est marqué par deux moments importants pour les musulmans pratiquants. Le premier est la nuit du destin (ou Laylat al-Qadr), considérée comme bénie. Elle célèbre la nuit durant laquelle Mahomet (Muhammad) aurait reçu la révélation du Coran par l’ange Gabriel. Selon la tradition musulmane, en l’an 610 du calendrier grégorien, le marchand effectuait une retraite spirituelle dans la grotte de Hira, dans le désert d’Arabie lorsqu’il aurait vu apparaître l’archange. Mahomet aurait alors commencé à retranscrire les versets révélés par Allah et dictés par Gabriel. C’est l’origine du Coran, le livre sacré de l’Islam. 

Aujourd’hui, lors du ramadan, cet épisode est célébré lors de la nuit du destin. Dès le coucher du soleil, la veillée est consacrée aux prières appelant au pardon ou à la bénédiction. La date de la nuit du destin est fixée à un jour impair parmi les dix derniers du ramadan. La plupart des théologiens la fixent au 27e jour du mois dans le calendrier musulman.

VIDEO – En Algérie, on circoncit traditionnellement les petits garçons la nuit du Destin (pas d’image choquante ici): 

Deuxième temps fort du ramadan : l’Aïd el Fitr (fête de la rupture). Il s’agit de la célébration marquant la fin du jeûne. Selon les années, et une nouvelle fois, l’observation de la lune, elle a lieu 29 ou 30 jours après le début du ramadan. La fête rassemble les familles et amis qui se présentent v’ux de bonheur et de santé en ce jour de fraternité. Dans le monde entier, les musulmans la célèbrent en préparant un repas de fête avant de se livrer à des prières. Il est également du devoir des fidèles de garder une partie de la nourriture pour les plus pauvres.

Pour autant, l’Aïd el-Fitr n’est pas que l’occasion de faire la fête. Des attentions spéciales à la famille sont également d’usage, telles que des cadeaux ou un coup de fil. C’est aussi un jour d’auto-évaluation et de réflexion où chaque musulman peut faire le point sur le mois de jeûne écoulé. De nombreux rituels complètent le programme, du bain rituel d’avant la prière du matin à la consommation de dattes en nombre impair avant de sortir de chez soi, en passant par l’acte du « takbir ». Ce dernier consiste à chanter sur le chemin de son lieu de prière, à la gloire d’Allah.

Jeûner pendant les examens : témoignages

Des lycéens ou étudiants ont témoigné de leur vécu du jeûne pendant le ramadan sur le blog religieux Al-Kanz.org : 

Sabrina : élève de terminale scientifique à l’époque, elle explique avoir jeûné pendant toute sa période d’examen. ‘Personnellement, cela s’est bien passé, je n’ai ressenti ni la faim ni la soif et je ne me sentais pas affaiblie’ assure-t-elle sur le site. Pour la jeune fille, faire le ramadan pendant son bac repose avant tout sur la foi et le mental.  Son conseil à ceux qui seront dans la même situation qu’elle cette année : faire le plein de sucres lents le soir (riz, pâtes, lentilles…) et économiser le maximum d’énergie dans la journée.
Majid : lui, c’est son bac de Français qu’il a passé en plein ramadan. S’il avait des appréhensions, ses examens semblent s’être bien déroulés. Il dit voir le ramadan, au final, plus comme une opportunité que comme un obstacle. Avec des notes au sommet : il communique les notes de 20 à l’oral et 19 à l’écrit. Les conseils de Majid : ‘S’en remettre à Dieu, faire des invocations, ne surtout pas louper le repas d’avant l’aube (souhour) !’. Et enfin : ‘Ne pas avoir peur de se rendre à la prière nocturne du tarawih. On pense souvent que le caractère tardif de la prière nous sera préjudiciable.’. 
Redouane : pour Redouane, qui a passé des sessions de rattrapage il y a quelques années dans les fortes chaleurs de septembre, l’expérience s’est révélée très difficile : ‘Il faisait très chaud. J’étais affamé et assoiffé. Je me levais très tôt pour manger, les journées étaient très longues.’ Pour autant, il ne regrette pas et dit que cette période l’a forgé. Ce qui l’a aidé à surmonter ces semaines compliquées : des révisions en communauté en salle de travail sur le temps de midi, mais aussi tout seul pendant la nuit, ‘après la prière d’avant l’aube’.

Laisser un commentaire

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled.

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled.